Faire face à la concurrence des boutiques en ligne : faut-il créer un webshop ?

Faire face à la concurrence des boutiques en ligne : faut-il créer un webshop ?


Le secteur de l’e-commerce progresse sans interruption depuis de nombreuses années.

En 2021, en Belgique, cela a été encore le cas avec plus de 5,5 milliards d’euros dépensés pour le premier semestre 2021. Et la croissance est tout aussi forte en France, avec une progression des ventes en ligne de 15% sur un trimestre.

Cela ne signifie pas que le commerce en boutique physique est mort, loin de là ! Mais il est tout de même important de se pencher sur ce phénomène, qui prend de plus en plus d’ampleur.

C’est l’objectif de cet article, dans lequel je commencerai tout d’abord par vous donner les clés de compréhension de l’e-commerce, suivies par une discussion des avantages et inconvénients d’ouvrir un webshop !

C’est quoi exactement un webshop ?

Définition de l’e-commerce

Boutique en ligne, site e-commerce, webshop, e-shop… Les dénominations sont nombreuses et correspondent grosso modo à la même idée : proposer vos produits à la vente, via Internet, en général avec une livraison (gratuite ou payante) au domicile du client.

Concrètement, cela implique plusieurs aspects techniques :

  • avoir un site Web, permettant d’y installer un module e-commerce,
  • disposer d’une solution de paiement en ligne, par carte bancaire, Paypal ou autre,
  • avoir la capacité de récupérer facilement les commandes obtenues via Internet, pour les traiter dans votre “centre de préparation de commandes” (qui est, le plus souvent pour un petit commerce, l’arrière-boutique :)

Parmi les termes à connaître, citons également le Click-and-collect, pratique qui consiste pour le client à passer sa commande et la payer en ligne, puis la récupérer dans votre boutique physique. Cette pratique s’est beaucoup développée pendant la période Covid, avec ses confinements sanitaires successifs.

Sur un plan purement technologique, il vous faudra choisir une plateforme pour héberger votre site e-commerce.

Si vous utilisez déjà un CMS (tel que WordPress par exemple) pour votre site Web, vous trouverez en général des modules très qualitatifs pour réaliser un webshop (WooCommerce dans le cas de WordPress).

Si vous préférez une solution avec moins d’aspects techniques à gérer, je vous conseille d’envisager Shopify, Prestashop ou d’autres acteurs importants du marché. Ces plateformes vous permettent de créer votre boutique en ligne sans devoir gérer un serveur Web ni aucun aspect purement technique lié à l’infrastructure Web. C’est un gain de temps important et une réduction des risques que votre site soit attaqué ou hors-service !

Ces plateformes sont accessibles à partir de quelques dizaines d’€ par mois.

Retrouvez notre sélection des plateformes les plus performantes pour créer votre webshop.

Règles formelles et informelles

Lorsqu’on se lance dans le Web, il est nécessaire de suivre les règles du jeu. Et en particulier, le Règlement général sur la protection des données personnelles, dont l’acronyme est le RGPD.

L’objet de cet article n’est pas de rentrer dans les détails du RGPD, mais de vous inciter à consulter votre moteur de recherche préféré pour trouver des blogs et articles traitant de cette loi à prendre en compte !

Sur les bonnes pratiques informelles mais importantes, si vous décidez de vous lancer dans l’e-commerce, je vous conseille l’excellente formation (associée à une certification) de l’organisme Opquast.com.

Plus de 200 règles y sont précisées, de la manière de concevoir un processus de vente en ligne à la façon de traiter les réclamations. C’est très complet et utile !

Avantages et inconvénients d’une boutique en ligne

Les avantages d’ouvrir un site de vente en ligne

Il existe de nombreux avantages à ouvrir une boutique en ligne.

Tout d’abord, vous pourrez augmenter vos ventes, car vous toucherez des clients qui n’ont pas, ou plus, le temps de venir dans votre boutique physique. Ces clients ont peut-être des contraintes professionnelles (horaires décalés) qui ne correspondent pas à vos heures d’ouverture. Ou encore, ils ont des contraintes temporaires liées à la santé (difficultés à se déplacer, suite à un accident par exemple) ou à un contexte familial spécifique (garde d’enfants en bas âge).

Quoi qu’il en soit, un client qui ne peut pas venir dans votre boutique, sera tout de même en capacité de consulter votre webshop, acheter en ligne et se faire livrer.

Le fait de proposer votre offre en vente en ligne vous permet aussi de vous différencier par rapport à vos concurrents, dont je suis prêt à parier qu’ils sont peu nombreux à le proposer.

Pourquoi est-ce important ?

Parce que vos clients évaluent l’expérience client globale dont ils bénéficient avec votre boutique. Si vous leur offrez des possibilités et options supplémentaires, ils vous percevront comme une entreprise qui souhaite leur faciliter le quotidien !

Enfin, le fait de vendre en ligne lève toutes les frontières, ou presque. Vous pourrez en effet vendre vos produits dans d’autres régions, et même parfois dans des pays limitrophes. Seul le montant des frais de ports et la durée de livraison pourront constituer de réels freins à vos ventes en ligne. Mis à part ces limitations, votre zone de chalandise s’agrandira fortement : elle passera d’un cercle de quelques kilomètres autour de votre boutique, à un cercle de plusieurs pays autour de votre boutique !

Les inconvénients de l’e-commerce

Les inconvénients de l’e-commerce sont également nombreux, et il m’a semblé important de vous les présenter en détail, pour vous assurer de prendre la décision en connaissance de cause !

Tout d’abord, l’e-commerce, c’est chronophage. Cela vous prendra du temps pour intégrer les produits dans votre webshop, pour préparer et envoyer les commandes, pour gérer les aspects techniques, les retours, etc.

Ensuite, pour gérer efficacement une boutique en ligne, il faut avoir de solides compétences techniques / Web. Ou alors un budget suffisant pour payer quelqu’un de compétent pour s’en occuper pour vous. Même avec les plateformes facilitant l’accès à l’e-commerce, vous aurez un minimum de compétences informatiques à avoir.

Les compétences techniques doivent être complétées avec des compétences en webmarketing et en SEO. Si vous ne les avez pas, il faudra également vous en doter, soit en vous formant, soit en embauchant un salarié ou un prestataire externe pour vous aider.

L’e-commerce engendre aussi des frais complémentaires à la vente en boutique : les frais logistiques, sous la forme de frais postaux ou de transporteur. Ceux-ci peuvent s’avérer être importants, selon le poids, le volume et la destination des colis à envoyer.

C’est d’ailleurs l’un des avantages-clés que notre plateforme de produits durables, Kami Store, vous propose : la livraison est offerte dès 300€ et ce avec un nombre illimité de produits différents, ce qui permet un réapprovisionnement avec des frais limités.

Ce n’est pas fini ! Avec un webshop, vous avez aussi à gérer des retours de produits et d’autres désagréments similaires : demandes de remboursement, retours qualité, etc.

Enfin, last but not least, l’e-commerce est devenu avec les années un secteur ultra concurrentiel. Il devient difficile de trouver sa place parmi les dizaines de milliers de sites e-commerce, qui cherchent tous à se rendre visible.

La solution : se différencier par la qualité de son offre, par la qualité de service rendu au client et par les prix proposés.


Article rédigé par Mathieu Maréchal.

You have successfully subscribed!
This email has been registered
FR