Ouvrir mon magasin : Comment constituer ma communauté et trouver mes premiers clients

0 commentaires

Ouvrir mon magasin : Comment constituer ma communauté et trouver mes premiers clients


L’ouverture d’un magasin, quel qu’il soit, nécessite un travail de préparation significatif en amont de votre lancement. Typiquement, vous passerez plusieurs mois à travailler pour tout préparer !


La constitution d’une communauté liée à votre boutique fait partie intégrante de ces actions à prévoir, et elle mérite d’y passer du temps et de l’énergie.


Dans cet article, je vous présenterai tout d’abord les raisons de cette conviction que votre communauté est un facteur-clé de votre réussite, car je ne vais pas partir du principe que c’est un acquis ! Ensuite, je vous donnerai une liste de points pratiques pour vous guider dans cette aventure.


Car oui, créer et animer votre communauté, c’est un peu comme une aventure humaine et sociale : vous allez devenir quelqu’un de “connu” (toutes proportions gardées) à l’échelle de votre zone de chalandise, rencontrer des gens, vous faire des contacts et amis, apprendre plein de choses lors de vos échanges, etc.

C’est parti !


Constituer la communauté de mon magasin : quels avantages ?

Est-ce vraiment utile ?

La question mérite d’être posée : quels avantages concrets pouvez-vous attendre du fait de passer autant de temps et d’énergie à constituer une communauté pour votre ouverture de magasin ?


Après tout, parmi toutes les autres choses que vous devez prévoir et préparer, est-ce vraiment si utile ? N’est-ce pas juste une mode à laquelle vous n’auriez pas nécessairement besoin de succomber ?


Mon propos dans cette partie est simple : vous prouver que c’est aujourd’hui primordial pour le succès de votre boutique, et ce d’autant plus si vous ouvrez un magasin avec une “raison d’être” forte (tel qu’un magasin bio, une épicerie vrac ou une boutique de produits durables).


En effet, les clients de ce type de magasins sont le plus souvent déjà dans des communautés, et fonctionnent déjà au quotidien de cette manière. Les clients qui achètent en vrac, par exemple, ont souvent suivi des ateliers Zéro Déchet et rencontré d’autres familles qui sont dans cette même démarche éco-responsable. Créer votre communauté, c’est en réalité rejoindre des communautés existantes et les fédérer autour de vous.


Quels avantages concrètement à avoir une communauté ?

Ensuite, avoir une communauté active et soudée, c’est vous doter d’une force de frappe pour de nombreuses autres actions utiles pour votre lancement.


Pour prendre un exemple concret, notre communauté, lors du lancement de notre épicerie bio/vrac, Du Bonheur en Bocal, nous a permis de trouver le local dans lequel on a fini par s’installer. On cherchait un local depuis longtemps (ce point est souvent un problème important), et c’est une future cliente, qu’on connaissait et qu’on appréciait de nos différents contacts en lien avec l’écologie, qui nous a contactés pour nous indiquer que le local allait prochainement se libérer. Cela nous a permis de nous positionner les premiers et d’aller rencontrer la propriétaire rapidement.


Au-delà de cette anecdote, les membres de votre communauté vous rendront d’innombrables services. Par exemple, ils :

  • constitueront votre première clientèle,
  • vous aideront à trouver des candidats, si vous souhaitez recruter des salariés,
  • feront votre publicité gratuitement pour vous, en parlant du magasin à leurs amis, famille, collègues, etc.
  • vous donneront des coups de main ! Et oui, on le vit régulièrement : des clients nous proposent spontanément de l’aide, comme par exemple pour participer à une vidéo de présentation de notre boutique,
  • vous parleront ouvertement de leurs idées pour améliorer votre offre de produits (n’oubliez pas de découvrir nos nouveautés si vous avez besoin d’idées), votre boutique, l’animation (proposition d’intervenants pour des ateliers en magasin, etc.).


La constitution de votre communauté n’est donc pas un gadget, mais au contraire, c’est vous donner toutes les chances pour réussir votre ouverture de magasin !


Comment constituer la communauté de mon magasin de produits durables ?

J’espère vous avoir convaincu de dédier le temps et l’énergie nécessaires à préparer votre communauté, en amont de votre ouverture. Voyons à présent comment procéder.


S’impliquer dans votre ville

A moins que votre objectif ne soit d’ouvrir une chaîne nationale de magasins, il est probable que vous allez vous ancrer dans un territoire donné. Votre futur magasin se trouve dans une ville précise et vos clients habitent aussi dans cette ville.


De ce fait, être actif dans la vie sociale de votre ville prend tout son sens.


Cela peut inclure une implication à de nombreux niveaux :

  • président d’une association sportive,
  • adhérent d’une association environnementale,
  • professeur bénévole à l’école de musique,
  • membre d’une chorale de votre paroisse,
  • organisateur de la fête des voisins dans votre rue,
  • être quelqu’un qui dit bonjour dans la rue et ouvre la conversation facilement,
  • etc.

Tout ceci participe au plaisir de rencontrer des gens et d’échanger, et aussi, indirectement, vous permet de poser les premières bases de votre communauté.


Attention toutefois, certains commerçants préfèrent au contraire ne pas vivre dans la même ville que celle de leur magasin, et pouvoir préserver ainsi leur vie privée et familiale.


Il est vrai que c’est une contrepartie à garder en tête : si vous vous impliquez fortement dans votre ville, et êtes en plus commerçant dans celle-ci, vous ne pourrez plus sortir de chez vous sans croiser une douzaine de personnes que vous connaissez !


Créer les lieux appropriés sur Internet

Comment créer des liens sociaux plus rapidement ? Grâce aux réseaux sociaux bien sûr.


Créer votre page Facebook et votre compte Instagram, plusieurs mois avant l’ouverture prévue, est une excellente idée pour commencer à capitaliser sur tous ces liens “hors Internet” que vous créez au jour le jour.


C’est aussi une chose en moins à faire lors de l’ouverture de votre magasin. Et, pour celles et ceux d’entre vous qui préfèrent ne pas donner d’argent à Facebook pour y faire de la publicité, le fait d’avoir déjà plein de gens qui “likent” votre page vous évitera potentiellement de faire de la publicité via Facebook Ads.


Animer votre communauté en ligne

Cette présence anticipée sur les réseaux sociaux sera aussi l’occasion pour vous de tenir au courant votre communauté de vos avancées : le fait que vous avez trouvé votre local, fait dessiner votre logo ou encore débuté les travaux d’aménagement.


Tout au long de ces phases de préparation, votre communauté peut apporter ses commentaires et idées, tout en considérant votre projet un peu comme le sien également. C’est une façon pour votre communauté de s’identifier à votre futur magasin !


Animer votre communauté “en vrai”

Si les conditions sanitaires le permettent, vous pouvez aussi bien sûr prévoir de proposer une visite des locaux en fin d’aménagement à vos premiers fans, ainsi qu’une inauguration le jour J.


Si vous avez des associés ou des salariés, n’hésitez pas à mettre également leurs réseaux locaux à contribution.


Profiter des relais locaux

Enfin, n’oubliez pas de rencontrer et de communiquer auprès des autres personnes-ressources locales suivantes, qui pourront vous aider, ne fut-ce qu’en parlant de votre projet à leurs réseaux (souvent étendus) :

  • les élus de votre ville, la ou le maire en tête,
  • les responsables associatifs,
  • la police ou gendarmerie,
  • les pompiers,
  • etc.

Continuer à développer votre communauté dans la durée

Votre communauté est très importante pour réussir le lancement de votre boutique. C’est également un travail à poursuivre tout au long de votre aventure entrepreneuriale ! En effet, une partie de votre communauté est susceptible de quitter votre clientèle, pour différentes raisons :

  • déménagement dans une autre ville,
  • moindre intérêt au fil du temps pour votre offre,
  • modification des habitudes de consommation (ce qui peut arriver à différentes périodes de la vie : arrivée des enfants, départ en retraite, etc.).

D’un autre côté, il est également souvent le cas que les villes (et donc votre zone de chalandise) se développent : nouveaux quartiers ou lotissements, et développement de nouvelles activités professionnelles attirant de nouveaux clients potentiels. Ces nouveaux arrivants ne connaissent pas encore votre boutique et seront ravis d’intégrer votre communauté, grâce à vos efforts renouvelés d’animation en boutique et sur Internet !


Pour conclure, constituer la communauté de votre future boutique est très important. C’est aussi quelque chose qui prend un peu de temps à faire, plusieurs mois en moyenne. N’hésitez donc pas à vous y atteler petit à petit, régulièrement, et en profitant de chaque occasion de rencontrer de nouvelles personnes dans votre ville : autant de clients potentiels pour votre boutique !

Laissez un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés avant d'être publiés
Inscription réussie !
Cet email a déjà été inscrit